_

La salle polyvalente Jenny D’Héricourt existe au sein du campus de la Bouloie depuis 1996 où elle tient le rôle de poumon associatif aussi bien pour les 20.000 étudiants bisontins que pour les 5.000 habitants du quartier de Montrapon avoisinant. Toute cette activité n’était malheureusement pas reflétée par le bâtiment malgré une position centrale au sein du domaine universitaire. Le but de ce projet a été donc de remettre en adéquation l’aspect visuel du lieu avec son utilisation afin de le valoriser et de réhabiliter cette partie du campus, tout en y installant un point de repère et de rassemblement identifiable de très loin. 

L’anamorphose géométrique se décomposant en un carrée, un losange et un prisme servant de signalétique pour les badauds. En effet, le cube se transforme en fléchage incitant le passant à rentrer ou se positionner devant l’entrée afin de se renseigner sur les événements à venir. Le visuel s’oriente vers une composition déconstruite avec des couleurs franches inspirées du campus avec l’impulsion volontaire de brouiller les limites du bâtiment, de modifier sa géométrie dans l’espace et la perception qu’en ont les usagers du campus.